mardi 14 juin 2016

Le concept espace-temps dans l'univers

Notre concept espace-temps ne s’applique pas dans l'univers comme sur terre.

Voici une déclaration de Stephen Hawking, physicien théoricien et cosmologiste britannique de renommer mondiale.
En parlant du début de l'existence de toutes choses dans l'univers, celui-ci déclare:

« Ce tout jeune univers est un objet bien étrange. … Ici nos concepts de temps et d’espaces n’ont pas cours. L’univers n’est qu’une brume d’énergie aussi ardente que minuscule. Soudain il se développe, en moins d’un millième de milliardième de seconde, il passe de la taille d’un atome à celui d’un orange. A partir de là l’univers va se dilaté, se déployer, se dérouler, devenant plus vaste et plus froid à chaque instant. Au bout de 100 secondes, il est aussi grand que notre système solaire, soit des milliers de milliards de kilomètres de diamètre. ...Désormais il y a quelque chose dans l’univers, la matière. Ce quelque chose est composé...de particule fondamentale, la matière constitutive de toute chose, des étoiles au brin d’herbe. ...Après 10 minutes d’existence l’univers fait déjà des milliers d’années-lumière de diamètre...Voilà comment tout a commencé. » (Stephen Hawking)

Il est faux de croire que l'âge de l'univers est similaire à son étendu en années-lumière. Nos concepts de temps et d'espace n'ont pas cours comme sur terre et ne sont aucunement applicable lorsqu'on les considère dans l'étendu de l'univers. Ce qui est insaisissable pour beaucoup de scientifiques, c'est cette déclaration:

"...Après 10 minutes d’existence l’univers fait déjà des milliers d’années-lumière de diamètre..."

Nous remarquons ici que l'étendu de l'univers en années-lumière n'a aucun lien avec l'âge de l'univers. Des milliers d’années-lumière de diamètre après 10 minutes d'existence pour beaucoup de scientifiques évolutionnistes, cela est énigmatique.

Donc on ne peut pas se baser sur des distances en années-lumière pour déterminer le moment et le temps du début de toutes choses. Nous ne pouvons dire l’âge de l’univers (le temps d’existence) en se basant sur son étendu en milliers d’années-lumière. Le concept espace-temps et est très différent de ce que nous vivons sur terre.

Avec les données recueillies par le satellite Planck sur le rayonnement fossile aux confins de l’univers, les scientifiques ont pu faire sur ordinateur un développement de retour en arrière sur son expansion. Ce retour en arrière permet de visualisé avec exactitude ce qui s’est passé il y a quelques milliers d’années. La technologie nous permet de voyager dans le temps, de faire un retour dans le passé par l’analyse de l’imagerie radiométrique et spectrométrique. Ceci a permis aux scientifiques de voir les débuts de l’univers. Entre autres, Stephen Hawking, physicien théoricien et cosmologiste britannique en visualisant ce scénario, déclara :

«Lentement tout se rapproche. Bientôt toutes les galaxies, toutes les structures cosmiques convergent vers un point unique situé au début de toute chose, il y a 13 milliards 700 millions d’années.» (Stephen Hawking)

Il faut bien comprendre ici, que le 13 milliards 700 millions d’années est une distance et non une durée. Ce n'est pas le temps écoulé depuis le début de toutes choses.
Hawking aurait dû dire :

Lentement tout se rapproche. Bientôt toutes les galaxies, toutes les structures cosmiques convergent vers un point unique situé au début de toute chose à une distance de 13 milliards 700 millions d’années-lumière, au lieu de parler de temps et de dire: il y a 13 milliards 700 millions d’années.

Nous ne pouvons pas dire l’âge de l’univers (le temps d’existence) en se basant sur son étendu en milliers d’années-lumière. Ici nos  concepts de temps et d’espaces n’ont pas cours comme sur terre. 

Plus on sonde les confins de l’univers, plus on va chercher des images éloignées, plus on se dirige vers le début. L’univers qui est en expansion et en accélération progressive, diminue en vitesse et en expansion lorsqu’on se dirige vers son origine. Les puissants télescopes, la radiométrie et la spectrométrie nous ont permis de découvrir cette réalité. Quand on examine le spectre lumineux que les galaxies nous ont laissé dans leur parcourt depuis le début, cela nous permet de faire un scénario qui nous conduit au début de toutes choses. On remarque alors que tout se rapproche, toutes les galaxies, toutes les structures cosmiques, convergent vers un point unique situé au début de l'existence matériel de l'univers.

Ces recherche nous amène à conclure que l’univers a un commencement, un point zéro. Il y a quelques années ce fut une nouvelle mondiale quand les scientifiques ont déclaré être parvenus au début de toute chose en découvrant ce petit point lumineux qui apparait au milieu de nul part. On venait de découvrir le tout début de l’existence matérielle de l’univers. On venait de découvrir le point zéro où débute l'existence du temps, de l'espace et de la matière. Immédiatement après, apparait un immense torrent d’énergie qui se déverse dans le vide, dans le néant, comme le décrivent les frères Bogdanov, astrophysiciens. De là apparait la matière qui jusque-là était inexistante. Serait-ce le tout début de l’existence matérielle de l’univers?  Serait-ce la création de Dieu à partir de rien? Je peux vous dire que cela ressemble exactement au récit que nous retrouvons dans la Bible en Genèse chapitre 1. Nous remarquons que l'univers a commencé brusquement dans un acte de création. On voit qu'il est question d'un commencement et non d'une évolution. On remarque que la matière était inexistante et que tout a été fait à partir de rien.  En même temps apparait le temps et l'espace qui étaient alors inexistants. La science sans le savoir, vient de confirmer ce que la Bible a déclaré depuis quelques millénaires. Le problème avec nos scientifiques, c'est qu'ils ne connaissent pas le concepteur de cet acte créateur. Ils veulent l'ignorer volontairement comme il est dit en (2 Pierre 3 : 5) où il est dit : 

          "Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu..."

Je vous invite à lire mes autres articles sur mon site qui traite des grandes découvertes scientifiques qui remettent en question bien des déclarations de scientifiques du passer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire